Les outils incontournables pour développer sa start-up
Boîte à outils
Start-up attitude

Les outils incontournables pour développer sa start-up

Une start-up se reconnaît à ses capacités de développement exponentielles. Or, toute jeune pousse doit répondre aux besoins du marché avec agilité. Au startuper de gagner le maximum de temps en numérisant certains process. Guide pratique des outils incontournables.

Sales & CRM

Le département commercial (sales) d’une start-up a un but simple : accroître le chiffre d’affaires.  Ce processus se décompose en plusieurs étapes qui vont de la qualification (informations sur un contact, ses besoins, son budget, etc.), l’évaluation, la proposition, la négociation et enfin la conclusion (closing) de la transaction.

A son démarrage, une start-up possède généralement une base clients très limitée avant d’atteindre une masse critique. Une raison supplémentaire de fidéliser le client en lui assurant un user journey (parcours client) optimal. Rappelons que le RGPD met toute entreprise dans l’obligation de renouveler l’engagement de ses clients ou d’effacer leurs données sous 3 ans. La gestion CRM passe également par un certain nombre d’outils d’analyse comme le taux d’ouverture, de rebonds, de lecture intégrale ou de désinscription d’une newsletter. Ces données permettent d’adapter les envois pour les rendre plus efficaces, de même que les templates et recommandations qu’apportent ces solutions.

📌Outils Sales & CRM : Hubspot CRM, Odoo, Axonaut, Sellsy, Sales Force


Marketing

La stratégie marketing efficace aspire à capter le client. Le content marketing vise à créer et diffuser du contenu de valeur afin d’accroître sa visibilité et son attractivité auprès du public. De manière complémentaire, l’inbound marketing fait venir le client vers soi, essentiellement via Internet, renversant la démarche publicitaire classique de l’outbound marketing. Un point à ne pas négliger : le référencement (SEO) pour accroître la fréquentation de son site Internet.

Plutôt que de multiplier les bases de données éparses sous forme de fichier Excel, l’automation centralise les contacts. Cela permet aussi d’ouvrir des perspectives de ventes : prospecter les clients, les relancer, évaluer vos performances en cours, etc.

📌Outils Marketing : Semrush (SEO et marketing des réseaux sociaux), MailChimp, Sendinblue


Ressources humaines (RH)

Une stratégie RH cohérente manque souvent aux jeunes pousses. Au lieu de s’en décharger sur le comptable, les dirigeants d’une start-up doivent se l’approprier. Constituer la meilleure équipe possible de départ n’est pas le seul objectif de la RH.
Au-delà de l’aspect comptable et financier des RH, le facteur humain est à prendre en considération. Et les start-up aussi sont confrontées à des enjeux de rétention et fidélisation de ses talents !
Une des solutions qui s’offre aux jeunes pousses réside dans la communication interne à l’entreprise. En effet, le partage d’une vision commune dans un cadre clairement défini est essentiel à sa bonne marche. Il existe justement des solutions numériques facilitant la communication interne telles que Notion.

📌Outils RH : Lucca, Javelo, Notion. Slack, Digiposte (pour les bulletins de paie dématérialisés)


Direction administrative et financière (DAF)

La gouvernance administrative et financière d’une start-up ne peut se passer de réflexion stratégique. Comme pour les ventes, le marketing ou les RH, chaque entreprise doit définir les KPI (Key Indicator Performance) financiers qui lui sont propres pour mesurer la réalisation de ses objectifs (taux de rentabilité, capacité d’autofinancement, le plan de trésorerie prévisionnel, etc.)

Dans ce cadre, le recours à des outils numériques tels qu’Excel, des logiciels de comptabilité ou des progiciels de gestion intégré dits systèmes ERP (Enterprise Resource Planning) facilitent la coordination entre les volets finance, services, chaîne logistique (supply chain), RH, etc.

Globalement, la DAF gagne en rapidité et en efficacité grâce aux e-outils d’avenir que sont le Big Data et l’Intelligence artificielle – afin de concevoir des modèles d’analyse prédictive indispensables pour effectuer les bons arbitrages.

Notons qu’à l’horizon 2026, la facturation électronique sera obligatoire en France. Dès aujourd’hui, la digitalisation apporte une vue à 360 degrés sur la trésorerie de l’entreprise. Numériser ses factures est primordial pour centraliser ses comptes. Or, connaître en temps réel l’évolution de ses finances signifie à terme mieux gérer son budget et piloter ses stratégies en fonction de ses ressources.

📌Outils DAF : Spendesk (structure des finances), Jenji (gestion des dépenses), iPaidThat

🔎 Zoom : iPaidThat, automatisez votre pré-comptabilité

Start-up French IoT promo 2021, iPaidThat propose une solution SaaS permettant de collecter et saisir automatiquement les documents comptables tels que les notes de frais et factures. La start-up propose des services complémentaires comme le rapprochement bancaire, la gestion dynamique de sa trésorerie et la création de factures en accord avec la nouvelle règlementation.
Une plateforme plébiscitée à la fois par les start-up / TPE / PME ainsi que par les experts comptable.


Gestion Electronique des Documents (GED)

La GED centralise, sécurise, dématérialise, stocke, actualise et met les documents à disposition de tous les membres d’une start-up. Ce pilotage centralisé automatise les process et facilite la tâche des commerciaux. Ainsi délestés du fardeau administratif, ils se consacrent au cœur de leur métier, c’est-à-dire à la prospection commerciale.

Dans le détail, la GED offre une kyrielle de possibilités, a fortiori si les logiciels peuvent se connecter aux solutions CRM de la start-up, ce qui automatise la transmission des données d’un canal l’autre.

On peut décomposer la GED en quatre grandes étapes :

  • Acquérir les documents
  • Stocker les fichiers  
  • Indexer les fichiers pour les rendre traçables
  • Diffuser et partager les données

Avec l’indexation automatique des documents, la déperdition d’informations n’est plus qu’un mauvais souvenir. D’autant que la gestion de contenu d’entreprise (Enterprise Content Management) prend en charge toute l’information contenue dans les e-mails, fichiers audio et vidéo, etc. En complément, la gestion de la connaissance (Knowledge Management) organise le partage des connaissances produites au sein de la start-up ou provenant de son environnement.

Encore une fois, le respect des normes légales s’avère primordial. De ce point de vue, Docaposte offre des garanties inégalées en termes de cybersécurité. Nettoyer régulièrement sa base de données et ses documents, tant par souci d’efficacité que par conformité légale, est un principe élémentaire du data branding.

>> Lire aussi Elodie Poirier : « La dématérialisation est synonyme de pérennité pour les petites entreprises »

📌Outils GED : Docaposte.
Des solutions d’automation telles que CaptainData se spécialisent dans la création de workflows


Signature électronique

L’outil idéal pour signer des contrats à distance en toute sécurité. Juridiquement valides, ils sont reconnus par un système de certification électronique. Clients, collaborateurs et fournisseurs y gagnent un temps précieux. Mention spéciale à des solutions 100% françaises comme Maileva de Docaposte qui incluent même une lettre recommandée en ligne.

📌Outils Signature électronique : Maileva, DocuSign


Growth hacking

La mission du growth hacker est de multiplier la croissance de l’activité en ligne. Ici, intervient une notion-clé : la scalabilité. Il s’agit de la capacité pour une jeune pousse de répondre à une augmentation de son rythme de vente. Quelques grandes étapes jalonnent la transformation des contacts en clients :

  • Acquérir des contacts
  • Les convertir en prospects
  • Transformer les prospects en utilisateurs actifs
  • Monétiser la relation client
  • Démultiplier les clients

📌Outils Growth Hacking : Make, MailChimp, GoogleAds, Facebook Ads, Linkedin Ads, Twitter Ads, Instagram Ads.


En conclusion, notons que toute entreprise est un immense système de gestion d’informations, internes et externes, dans le respect du cadre législatif. La start-up ne déroge pas à la règle, compte tenu des obligations qui pèsent sur ses dirigeants de la loi Informatique et libertés au Règlement général sur la protection des données.

Partager

Articles similaires

Illustration blog omnicanalité
Homme femme devant un telephone