Deep Tech : l’innovation de rupture
Vidéo
Insights

Deep Tech : l’innovation de rupture

De la robotique à l’intelligence artificielle en passant par la génétique, les Deep Tech constituent l’ensemble des nouvelles technologies de pointe.

Ce sont ces technologies qui, le plus souvent, demandent le plus de temps et de moyens en recherche et développement. Pour prendre l’exemple du secteur de la santé, il s’agit entre autres des technologies du « jumeau digital» ou encore de l’ARN Messager, utilisé pour plusieurs vaccins anti-Covid-19.

>> Voir aussi Ordinateur quantique, quelles opportunités ?

En pensant « Deep Techs », on pense aussi à l’ordinateur quantique, au big data ou à des matériaux innovants. La France est d’ailleurs le deuxième pays européen en matière d’investissements dans les entreprises de la Deep Tech. De là à en faire une « Deep Tech Nation », pour reprendre une expression bien connue ?

Difficile à dire mais, quoiqu’il en soit, en 2017, 61% des investisseurs étrangers classaient la France dans leur Top 5 des « destinations Deep Tech » ! Un intérêt qui est le bienvenu car la Deep Tech regroupe des technologies complexes, aux temps de R&D longs qui nécessitent donc des investissements conséquents. Les start-up et les talents sont là mais les besoins en financement aussi…

C’est pour cela que BPI France, notamment, a prévu d’accompagner et de financer  2 000 start-up de la Deep Tech d’ici 2023.

French IoT – Illustration Shutterstock.com

Partager

Articles similaires

L'Ordinateur quantique quelles opportunités - Interview Olivier Ezratty
French IoT – La communauté s’agrandit
IoT quelles tendances pour 2019