Corneille, apprendre à lire en s’amusant
Start-up du mois
Temps forts

Corneille, apprendre à lire en s’amusant

Les vacances sont bel et bien finies, du moins pour nos  jeunes qui ont attaqué une nouvelle année scolaire. D’après le dernier rapport de l’Education Nationale, ce sont près de 13 millions d’élèves qui ont repris le chemin de l’école, dont plus de 6 millions d’écoliers de primaire. Une étape charnière pour ces millions d’enfants qui vont apprendre les notions essentielles qui les suivront tout au long de leurs vies. Et parmi elles, la lecture.

Pour ce mois de septembre, coup de projecteur sur Corneille, une application d’apprentissage de la lecture ludique, pour les enfants de 3 à 8 ans.

>> Lire aussi EdTech : les technologies connectées font leur rentrée

💡 Le déclic

L’idée de Corneille vient d’une expérience personnelle. Ana-Maria Megelea, polytechnicienne Roumaine vivant en France, souhaite accompagner ses deux petites filles dans l’apprentissage de la lecture. Ayant appris la langue française à l’âge adulte, elle se retrouve démunieface aux méthodes proposées à ses enfants. « Des méthodes ludiques existent dans les pays anglo-saxons, mais je ne trouvais pas d’équivalent en France. Alors, pourquoi pas les créer ? », explique Ana-Maria.

Très vite, elle parle de son projet à son amie de longue date Marianne Joly, éditrice de livres jeunesse et professeure de Français langue étrangère, installée aux Etats-Unis. Séduite par l’idée, elle rejoint l’aventure en apportant sa double expérience dans l’enseignement et la littérature. En 2020, ces deux mamans, qui se surnomment « Les Chiffres et les Lettres », fondent Corneille.

🚀 Personnaliser l’apprentissage de la lecture

Au tout début de l’aventure, une petite démo permet de tester le niveau de l’enfant. Libre à chacun.e ensuite de naviguer à sa guise parmi l’ensemble des contenus. Travail sur les sons, tracé des lettres, décodage syllabique… Autant d’apprentissages proposés dans l’application qui reposent sur la méthode syllabique d’apprentissage de la lecture, recommandée par l’Education Nationale et qui ont été co-construits avec des orthophonistes, enseignants, graphothérapeutes, illustrateurs et game designers.

Et parce que chaque enfant est unique, l’appli embarque une intelligence artificielle qui propose un contenu spécifiquement adapté à son niveau.

Il peut ainsi parcourir six types d’exercices de lecture à son rythme, auxquels s’ajoute la possibilité de dessiner, d’accéder à des histoires audio et de s’enregistrer en lisant. « A travers les tests réalisés auprès d’enfants, on a remarqué qu’ils s’autocorrigeaient après s’être écoutés », précise Marianne. « Ce module a donc une vraie importance pédagogique, et en plus, c’est un formidable souvenir pour les parents ! ».

Une bibliothèque numérique non genrée, complète les jeux avec des contenus originaux, ainsi que des textes Bayard Presse et Milan. Au total, ce sont plus de 200 activités qui sont proposées dans l’appli.

Et parce que ces deux mamans sont convaincues que la lecture est avant tout un moment de partage entre enfants et parents, ces derniers ont accès à un suivi dédié. L’onglet suivi parental donne un aperçu sur le niveau de l’enfant, ses points forts et ses points à améliorer, les nouvelles compétences acquises et le temps moyen quotidien passé à jouer. Sur ce dernier point, Corneille milite pour un usage raisonné et positif des écrans, avec l’objectif de respecter les 30 minutes d’écran par jour, recommandées par le rapport de l’Académie des Sciences.

L’apprentissage se fait progressivement, par la fréquence et la répétition. Il vaut mieux lire dix minutes tous les jours que deux heures de temps en temps

Ana-Maria Megelea, co-fondatrice de Corneille

Aujourd’hui, ce sont près de 70 000 familles qui ont téléchargé l’application, disponible sur Google Play et Apple Store. Dans sa version gratuite, Corneille donne accès à une heure de temps pédagogique, l’accès à « l’univers Corneille », ainsi qu’à quatre livres numériques. Avec l’abonnement, toutes les activités et contenus de la bibliothèque sont accessibles, complétées par le suivi parental.

🔥 Et la suite ?

Maintenant que la méthode d’apprentissage a été construite, et surtout validée par les enfants eux-mêmes, Ana-Maria et Marianne misent sur la création de contenus. « Des mini séries pour suivre les aventures d’un personnage selon des thèmes comme les émotions, des livres d’histoire avec des postures yoga, mais aussi de recettes ou encore apprendre à observer un tableau… autant d’éléments qui permettent d’aller plus loin dans la lecture », précise Ana-Maria.

Véritable solution pour les parents et les enfants, Corneille souhaite toucher directement les écoles, bibliothèques ou encore associations et organismes de soutien scolaire. Avec un développement prochain de la version ordinateur, Corneille pourrait bien devenir le compagnon de lecture de tous les enfants, en classe comme à la maison.

Si Corneille est actuellement disponible dans plusieurs pays (France, Belgique, Canada, Etats-Unis, Allemagne, Luxembourg, Suisse et Singapour) pour le grand public francophone (parmi leurs clients institutionnels, figurent déjà 3 écoles « FLAMS » aux USA et Grande Bretagne), les deux co-fondatrices souhaitent également conquérir le marché du « Français deuxième langue ».

Le saviez-vous ? La langue française possède le statut de langue officielle dans 29 pays, ce qui la classe deuxième langue, après l’anglais, en termes de nombre de pays !

Partager

Articles similaires