FACIL’iti, pour un web plus inclusif
Start-up du mois
Temps forts

FACIL’iti, pour un web plus inclusif

Il n’y a plus de doute : notre quotidien devient de plus en plus digital et la pandémie mondiale a fait exploser cette tendance, rendant l’usage du web indispensable pour tous. Mais avec 13 millions de français encore « éloignés du numérique », le web ne peut laisser personne de côté. C’est pourquoi French IoT, le programme open innovation du Groupe La Poste, a affirmé ses engagements en recherchant des solutions agissant pour un numérique plus juste, plus responsable et plus inclusif.

>> Voir aussi Inclusion Numérique, l’urgence d’agir

Ce mois-ci, nous vous proposons de découvrir la start-up FACIL’iti et sa solution d’accessibilité numérique innovante. Un service que vous pouvez tester sur ce blog 🤓

👉 La start-up

L’idée est née en 2014 au sein d’Iti Communication, une agence Limougeaude fondée par Frédéric Sudraud. Alors que ses équipes travaillaient sur un projet, un stagiaire fait la remarque suivante : il est possible de régler la hauteur de son siège de bureau et la luminosité d’un écran pour plus de confort… alors pourquoi ne pas personnaliser l’affichage des sites internet aux besoins de chacun ? Séduit par l’idée, Frédéric Sudraud prend le pari de concevoir une solution qui rendrait le web accessible au plus grand nombre.

Après cinq années de recherche & développement, une série de tests utilisateurs réussis auprès de membres d’associations handicap (UNADEV, APF, France Parkinson…) et le dépôt d’un brevet, la solution FACIL’iti est lancée !

Le succès est au rendez-vous : l’équipe signe de plus en plus de contrats et  s’envole en 2016 à Las Vegas pour son premier CES. S’en suit alors une formidable couverture presse et de nombreux trophées remportés lors de concours d’innovation.

En 2018, FACIL’iti devient une société à part entière. Cette année marque également la naissance d’une filiale au Japon. « Ce n’est pas un hasard si FACIL’iti a rencontré un tel succès au Japon », explique Frédéric Sudraud. « Avec une population vieillissante mais connectée, les besoins d’adaptation des interfaces web pour les seniors explosent ». 

Depuis, la start-up mène une R&D permanente pour couvrir de nouveaux troubles et permettre un meilleur accès au web à de nombreuses personne, y compris lors d’une gêne temporaire : « Les besoins d’adaptation de la navigation peuvent être ponctuels, en cas de fracture du poignet par exemple, ou en cas de fatigue visuelle. Nous avons créé des filtres adaptés aux nouveaux usages du web pour toucher un large public d’internautes, comme le mode sombre par exemple », souligne Frédéric Sudraud.

🚀 Une solution d’accessibilité numérique qui s’imbrique dans les politiques RSE des entreprises

FACIL’iti propose une solution innovante d’inclusion numérique qui permet d’adapter un site en fonction de troubles visuels (achromatie, cataracte, daltonisme, malvoyance…), moteurs (arthrose, maladie de Wilson, parkinson, sclérose en plaques…) ou cognitifs (dyslexie, épilepsie photosensible…) des internautes. Gratuite pour les utilisateurs finaux, elle se met en place très facilement par le détenteur du site via un « tag » à copier-coller. Une fois le filtre choisi, les interfaces des sites équipés de FACIL’iti s’adaptent automatiquement, sans aucune inscription préalable ni récolte de données.

Aujourd’hui ce sont plus de 500 sites qui sont équipés de FACIL’iti, représentant des typologies de clients très variées : grands groupes tous secteurs confondus, e-commerce, secteur du luxe, sites sportifs, secteur public (mairies, collectivités, ministères…)…Tous ont un point commun : la volonté d’ouvrir la navigation de leur site à une audience beaucoup plus grande.

Testez la solution sur ce blog 🤓

« La crise du Covid-19 a été un terreau fertile à la prise de conscience de l’inclusion numérique », explique Frédéric Sudraud. « Avec le confinement, nous avons eu une accélération des demandes d’organismes qui souhaitent favoriser l’autonomie des personnes sur leurs sites. Et donc, étendre leur audience ».

La réglementation RGAA (ou RG2A) pour l’égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté des personnes handicapées fait elle aussi bouger les lignes. Elle s’applique pour l’heure aux organismes publics et aux entreprises réalisant un chiffre d’affaires de plus 250 millions d’euros.

FACIL’iti est une solution complémentaire des dispositions du RGAA. Nous prônons depuis le début la complémentarité des métiers et de l’innovation pour que les sites web puissent être utilisés de façon autonome par un maximum de personnes. Les troubles cognitifs comme la dyslexie, qui touche 3 millions de personnes en France, peuvent représenter un véritable barrière à la lecture sur un site, comme les troubles moteurs. FACIL’iti est l’une des réponses à ces besoins pour plus d’équité

Frédéric Sudraud, fondateur

🔥 Et la suite ?

L’utilisateur est toujours au cœur de la solution. La start-up travaille continuellement sur de nouveaux troubles et de nouvelles fonctionnalités qui verront bientôt le jour.

Engagée pour l’inclusion numérique, elle équipe gratuitement les associations handicap : « Dès les débuts de FACIL’iti, il nous tenait à cœur de réaliser des partenariats avec des associations pour permettre à leurs membres de consulter leurs sites de manière autonome ». 

Cette année 2021 marquera également l’expansion internationale de cette pépite. En plus d’être présente au Japon, la start-up devrait conquérir le marché américain par le biais d’un partenariat récemment signé avec Datawords Group, une agence de communication qui propose désormais cette solution à tous ses clients. D’autres développements sont aussi en cours au Canada et en Suisse.

☝️ En juin 2021, Facil’iti sera présente sur le stand La Poste à Viva Tech, ne manquez pas l’occasion de rencontrer Frédéric Sudraud et ses équipes !

Partager

Articles similaires