Qu’est-ce que l’IoT peut encore créer de nouveau ?
innovation
Avis d'expert

Qu’est-ce que l’IoT peut encore créer de nouveau ?

En 2016, l’institut Gartner, évaluait à 5,5 milliards le nombre d’objets connectés actifs dans le monde. Des trackers d’activité aux thermostats connectés, ce marché en pleine expansion n’a cessé de se réinventer. Mais a-t-il atteint le seuil de ses possibilités ? Et que nous promet-il pour l’avenir ?

L’analyse d’Éric Carreel, entrepreneur pionnier de l’IoT, co-fondateur de Withings et actionnaire de la Cité de l’Objet Connecté.

French IoT : Quel regard portez-vous sur l’évolution de l’IoT ?

Eric Carreel : C’est un secteur qui est arrivé à maturité. On est progressivement sorti de la mode incarnée par ce terme, « objet connecté », pour revenir à la question de fond : quels bénéfices peut apporter l’innovation ? Les entreprises ont d’ailleurs compris qu’elles doivent être des fournisseurs de services, en lien direct avec les utilisateurs. On entre désormais dans une phase où le connecté va devenir une évidence. Prenons l’exemple du PC. Il y a 15 ans, c’était un outil qui servait à produire des données et, exceptionnellement, à les partager avec d’autres ordinateurs. Aujourd’hui, un PC sert à 95% sur Internet. Sans le réseau, il n’aurait plus aucune utilité. Je pense donc que, dans quelques années, on ne se posera plus la question de savoir si un objet est connecté ou non. Il le sera.

French IoT : Quels sont les domaines les plus dynamiques ?

E.C. : On parle beaucoup des trackers d’activité, des drones, mais il ne s’agit là que du marché « consumer ». Il y a de nombreux secteurs liés aux entreprises et aux collectivités où l’innovation reste très forte. Les transports en commun et la ville, en général, offrent des possibilités immenses. Le marché du BtoB constitue également un espace majeur parce qu’une entreprise qui utilise des objets connectés change sa façon de produire, de travailler. Et il y a une raison à cela : tout objet qui a accès à une intelligence, j’entends par là une capacité de service, d’accompagnement, modifie notre façon même de concevoir ces objets.

French IoT : Existe-t-il des freins à cette créativité ?

E.C. : Je ne pense pas, car tous les domaines sont concernés par les innovations de l’IoT. Il y a évidemment des barrières technologiques à franchir, des objets que l’on créé et qui restent perfectibles, mais cela ne constitue pas un frein à la création. Encore une fois, la seule question qu’il faut se poser reste celle de l’utilité de l’innovation, de son intérêt pour l’utilisateur. On parle de t-shirt connecté, par exemple. En théorie, rien n’empêche effectivement de mettre des capteurs dans un t-shirt. Mais, en réalité, l’expérience ne sera pertinente que pour un sportif. Alors, tant que l’IoT pourra enrichir les entreprises et les consommateurs, elle continuera à inventer.

Propos recueillis par Romain Carlioz – Illustration Withings

iot/
Partager