En cas d’accident, ces objets connectés alertent les secours
Insights

En cas d’accident, ces objets connectés alertent les secours

Du bracelet intelligent au bouton le plus simple, plusieurs innovations connectées permettent, aujourd’hui, une réaction rapide en cas d’accident à la maison, sur la route et même sous l’eau. Les secours sont ainsi alertés quasi-instantanément.

L’accident, quelle qu’en soit la nature, est par définition un évènement presque toujours imprévisible. Il n’y a donc pas systématiquement de personne qui accompagne l’accidenté ou de témoin en mesure de prévenir rapidement les secours.

C’est l’enjeu du développement d’un certain nombre d’objets connectés ces dernières années, qui offrent la possibilité, d’un simple appui sur une touche, par exemple, de signaler une situation périlleuse qui nécessite l’intervention des services d’assistance.

En voici une liste, non exhaustive :

Alerter en cas de chute à la maison

Les seniors ne sont pas les seuls visés ici. Il n’est malheureusement pas si rare que des personnes de tout âge, qui ont tout l’air d’être en bonne santé, soient victimes d’un malaise ou, pire, d’un accident cardiaque.

C’est ainsi que la start-up Sensifall, lauréat de la deuxième promotion du concours French IoT (2016), a mis au point un revêtement de sol à même de détecter -notamment- les chutes à domicile :

Dans le même esprit, Tarkett et le géant du secteur Gerflor ont aussi lancé des dispositifs comparables. Le sol est concerné mais aussi le marché des wearables, avec plusieurs bracelets connectés destinés, en particulier, aux seniors. Ceux-ci (Axelife -lauréat French IoT saison 2-, Zembro, SilverLoop et plus récemment Ikarya Watch) étant susceptibles de détecter la chute et, là aussi, de donner l’alerte.

De son côté, la jeune entreprise SpinalCom, autre membre de la promotion 2016 de French IoT, a développé SpinalCore, un logiciel en mesure de prévenir par SMS les habitants d’un immeuble en cas d’incendie. Un certain nombre de données (occupants, localisation de l’incendie) étant transmis dans e même temps aux services de secours.

Dans la voiture : le bouton « eCall »

Les accidents de la route, bien plus fréquents sur les routes secondaires que sur autoroute, ne se produisent pas toujours en présence de témoins. C’est avec cette donnée en tête et pour diminuer la mortalité sur les routes du continent, que le système « eCall » est devenu obligatoire en avril 2018 pour toutes les voitures neuves circulant au sein de l’Union européenne.

Intégré à la voiture, il prévient les secours soit automatiquement à la suite d’un choc brutal, soit part activation par l’automobiliste -pression sur un bouton-. Une plateforme dédiée gère les alertes reçues via ce dispositif.

A noter que plusieurs start-up se sont lancées, ces dernières années, dans la conception de boîtiers qui, tout en récoltant nombre de données sur les habitudes de conduite -pour ensuite donner des conseils pour les corriger le cas échéant-, pouvaient alerter les secours à la suite d’un problème. Citons, entre autres, Drust (lauréat de la quatrième saison de French IoT) ou encore Awaken.

Côté deux-roues, enfin, le casque de moto intelligent élaboré par Cosmo Connected prévient les secours lorsqu’il détecte la chute du pilote, dans un délai inférieur à trois minutes. Il est également en mesure de géolocaliser les lieux de l’accident, information transmise aux services alertés.

Dans l’eau, des activités nautiques plus sûres

Été oblige, vous allez être nombreux à vous adonner aux joies des activités aquatiques. Qu’il s’agisse de la simple baignade aux loisirs nautiques. L’un comme l’autre ne sont jamais sans risque. La start-up Ido-data, qui compte parmi les quinze lauréats de la cinquième saison de French IoT, est ainsi à l’origine d’un bracelet connecté d’alerte et de localisation, dédié aux sports nautiques.

Peu de gens -encore- savent que c’est à cette jeune entreprise lyonnaise que l’on doit Dial, qui a pourtant déjà fait parler de lui dans la presse, car conçu avec la Société nationale de sauvetage en mer (SNSM).

Ce bracelet connecté, designé par Philippe Starck -ce qui ne gâche rien-, est étanche jusqu’à dix mètres. Il alerte les secours par simple pression sur un bouton pendant cinq secondes :

French IoT – Capture d’écran snsm.org

Partager