Une plateforme numérique multi-services pour tous les Franciliens
Insights

Une plateforme numérique multi-services pour tous les Franciliens

Île-de-France Smart Services a officiellement été lancée le 15 octobre dernier. Première plateforme de données et de services publics et privés en Europe, elle est désormais accessible à douze millions de Franciliens, mais également à quelque 800 000 entreprises.

Vice-présidente de la région Île-de-France, chargée du développement économique et de l’attractivité, de l’agriculture et de la ruralité, Alexandra Dublanche supervise les questions liées aux nouvelles technologies et au numérique. Elle revient en détails sur les missions de l’« ISS » :

French IoT : Qui est concerné par Île-de-France Smart services ?

Alexandra Dublanche : Île-de-France Smart Services est une plateforme de services visant à faciliter concrètement l’expérience quotidienne de tous les usagers (citoyens, acteurs économiques, territoires), sur des thématiques aussi variées que l’environnement et l’énergie, la qualité de vie, les activités économiques, et les découvertes (sports, loisirs, culture, éducation). Cette plateforme est un catalyseur de création de services par et pour les Franciliens.

Les services sont co-construits avec les utilisateurs finaux et parties prenantes, au travers d’ateliers, afin de répondre de manière optimale à leurs besoins. Ils sont aussi pensés à 360°, pour un impact optimal, car ils embrassent les problématiques de manière systémique ; ils s’adressent systématiquement à la fois au grand public, aux professionnels, aux territoires, et à l’ensemble des acteurs concernés. Ces services sont, enfin, construits de manière itérative dans le temps, pour présenter régulièrement des nouveautés liées aux attentes des utilisateurs.

« L’une des plus grandes bases de données publiques et privées en Europe »

Fr.IoT : Que trouve-t-on sur cette plateforme ?

A.D. : Île-de-France Smart Services propose d’explorer l’Île-de-France à travers 8 314 jeux de données en open data, mais pas seulement. Avec ces jeux de données, l’objectif est d’innover et de découvrir le territoire : qualité de l’air, places de stationnement, activités économiques, tri sélectif, budgets publics…

Grâce à des centaines de contributeurs, toutes les thématiques sont représentées et les jeux de données sont mis à jour en continu, faisant d’Île-de-France Smart Services l’une des plus grandes bases de données publiques et privées en Europe.

Fr.IoT : Quels outils et services propose-t-elle ?

A.D. : Nous avons tout d’abord « Smart work ». L’objectif de ce service est de favoriser le développement des nouvelles pratiques de travail en agissant sur l’offre (objectif 1 000 tiers-lieux) et la demande (télétravail, travail nomade, lissage des heures de pointe). Il va cartographier, recenser et mettre en valeur les tiers lieux – notamment les espaces de coworking, lieux d’accompagnement, fablabs… – afin de pourvoir aux besoins des élus, chefs d’entreprises, porteurs de projets de tiers lieux, et des Franciliens. Il y a ensuite « Mon potentiel solaire ». Ce service permet aux Franciliens, territoires, universités, et acteurs économiques de se saisir du potentiel solaire à l’échelle régionale.

L’objectif est d’aider les décisions de planification, de soutenir les politiques d’incitation, mais également d’inciter les professionnels à la prise en compte du solaire dans les grands projets urbains et de réhabilitation. Enfin, ce service permet de sensibiliser le grand public.

Nous avons également lancé « IDF Data », un service qui permet aux Franciliens, territoires, universités, et acteurs économiques de consulter plus de 5 000 jeux de données couvrant toutes les thématiques et les besoins du territoire francilien et provenant de nombreux producteurs tant publics que privés. Sans oublier « IDF 3D », qui permet de découvrir le double numérique du territoire francilien en 3D, de même que le futur siège de la région Île-de-France, en avant-première. Il permettra par la suite de visualiser les grands aménagements à venir (Grand Paris Express…).

>>> Lire aussi : Chambéry, zone-test pour les nouvelles technologies

« En mettant le Francilien au centre de sa démarche, Île-de-France Smart Services s’assure de rester connectée aux attentes de ses futurs utilisateurs »

Fr.IoT : D’autres sont-ils actuellement en développement ?

A.D. : Au premier trimestre 2020, trois nouveaux outils entreront en service. Tout d’abord « Infrastructure de données géographiques », un service qui permettra aux organismes associés et partenaires territoriaux de travailler autour de la donnée géographique. Ensuite « Smart implantation », dont l’objectif est de faciliter l’implantation des opérateurs économiques -notamment industriels, mais plus largement- sur le territoire. Et enfin « Smart environnement », qui proposera des services numériques pour découvrir et préserver notre environnement (biodiversité, transition énergétique, nature…).

A l’été 2020, nous prévoyons également de lancer « Réseaux en IDF », dont l’objectif est d’accompagner le déploiement du THD et de la 4G, ainsi que l’expérimentation de la 5G, et la création de services informationnels et à valeur ajoutée pour les Franciliens, les acteurs économiques, et les territoires. « Smart santé » valorisera la santé comme une des filières d’excellence francilienne, et créera des services informationnels et à valeur ajoutée pour les étudiants, les demandeurs d’emploi, les acteurs académiques, les acteurs économiques, et les territoires.

A la fin de cette année, enfin, est prévue l’entrée en service de « Vivre l’expérience de l’Île-de-France de demain », qui accompagnera la mise en œuvre du CPER et rendra concrets la planification, les grands schémas (SDRIF)…

Fr.IoT : Comment chaque citoyen peut-il participer à l’amélioration de la plateforme ?

A.D. : De nombreux Franciliens ont participé à sa création et à celle de ses services. En mettant le Francilien au centre de sa démarche, Île-de-France Smart Services s’assure de rester connectée aux attentes de ses futurs utilisateurs. Les citoyens interviennent ainsi à chaque étape du projet de l’idéation aux retours utilisateurs. La démarche d’open-innovation est centrée sur leurs besoins. Ainsi, des ateliers sont organisés pour chaque service. L’équipe se déplace régulièrement pour rencontrer les usagers partout en Île-de-France et selon leurs disponibilités.

La plateforme fait par ailleurs une grande place à leurs retours, ils peuvent ainsi donner leurs avis sur chaque page. Nous avons ainsi reçu plus de 200 retours usagers depuis le 15 octobre et entamé des échanges pour comprendre et améliorer nos services.

French IoT – Illustration Shutterstock.com

Partager