Internet relance le coup de pouce entre voisins
Smart city
Insights

Internet relance le coup de pouce entre voisins

Et si le quartier devenait la nouvelle échelle de développement des technologies numériques ? C’est en tout cas ce que laisse penser l’essor progressif des services d’entraide entre voisins sur Internet.

Les chiffres varient parfois, mais le constat reste le même : près de la moitié des Français ne connaissent pas le prénom de leur voisin (source : CityLity). Rythme de vie, repli sur soi… Si les explications à cette situation sont nombreuses, les solutions pour y remédier aussi.

Qu’ils s’adressent aux copropriétaires ou aux habitants d’une même rue, de nombreux services d’entraide se développent sur le Web, avec une promesse : recréer du lien social. Surfant sur l’économie du partage, ces sites répondent aussi à un besoin de proximité, souvent absent des réseaux sociaux classiques et permettent de renouer avec son prochain, sans risquer de s’immiscer dans son quotidien (selon le sondage précité, la discrétion reste la qualité la plus appréciée chez un voisin). Voici les cinq sites les plus importants du secteur en France :

AlloVoisins

Avec 1,6 million d’utilisateurs et plus de 30 millions de transactions enregistrées en 2017, AlloVoisins s’affirme comme le leader français du secteur. Cette plateforme de location d’objets et de services d’entraide entre voisins permet de mettre en relation un « demandeur » de service et un « offreur », via un système de géolocalisation. Surtout : les transactions sont sécurisées et assurées grâce à un contrat. Gratuit depuis sa création en 2013, le site est passé à un modèle « freemium » cette année, avec des fonctionnalités supplémentaires accessibles sur abonnement, comme la remontée de son nom en tête de liste pour les offreurs.

Mesvoisins

À côté des sites axés sur le service, Mesvoisins mise sur le réseau social pour se distinguer de ses concurrents. On peut évidemment solliciter son voisin pour venir arroser ses plantes ou emprunter une perceuse, mais l’interface permet aussi de savoir ce qu’il se passe dans le quartier, d’obtenir des conseils, voire d’organiser des fêtes. Développé par une étudiante strasbourgeoise depuis 2007, le site est entièrement gratuit et valide chaque profil, notamment grâce à l’envoi d’un justificatif de domicile. Essentiel pour créer un climat de confiance.

>>> Lire aussi : Saison 4 de French IoT : le détail des quinze lauréats

Nextdoor

Face à ses deux spécialités « made in France », la start-up américaine Nextdoor a récemment investi le territoire après six ans de développement (massif) aux Etats-Unis, en Allemagne ou au Royaume-Uni, et revendique déjà 10 millions d’échanges par jour. Présenté comme le « Facebook des voisins », le site propose de centraliser tous les petits services du quotidien, de la recherche de chat au babysitting. Au traditionnel service de sécurisation (via un code personnel et un justificatif de domicile), l’application ajoute des fonctionnalités plus proche du réseau social, comme la messagerie instantanée. À son lancement, en février, près de 45 villes et 250 quartiers français étaient déjà répertoriés.

CityLity

Destinée aux professionnels (bailleurs, syndics, etc.), comme aux particuliers, CityLity se positionne sur un angle citoyen. Qu’il agisse à l’échelle de son immeuble, de son quartier ou de sa ville, l’utilisateur est invité à devenir un acteur de sa communauté. Le principe de l’application est simple : elle met en relation les différents acteurs du quartier (syndic, mairie et habitant) dans le but d’améliorer les conditions de vie. Par exemple, un résident qui constate que son ascenseur est en panne peut ainsi le signaler à son syndic et envoyer une photo. Ensuite, tous les membres de la communauté peuvent suivre l’avancée de l’intervention. Récompensée par de nombreux prix, l’application est entièrement gratuite pour les particuliers.

Mon Super Voisin

Plombier, baby-sitter, mécanicien, jardinier… La liste des services disponibles sur l’application Mon Super Voisin diffère assez peu de celles de ses concurrentes. Mais l’avantage de cette dernière arrivée sur le secteur se situe dans l’expérience utilisateur : elle garantit en effet un résultat rapide grâce à un algorithme de « matching » (en fonction du budget, de la localisation ou du service demandé) qui envoie chaque requête directement aux voisins les plus aptes à y répondre. Les gains accumulés sont stockés sur une cagnotte réutilisable et même les interventions annulées sont remboursées.

French IoT – Illustration © Mark Stay – Fotolia.com

Partager