2019, nouvelle année de croissance pour le numérique
Insights

2019, nouvelle année de croissance pour le numérique

Après une année 2018 de croissance, le secteur du numérique en France devrait de nouveau vivre un bel exercice en 2019, selon les prévisions de Syntec Numérique. Et ce, sur tous les segments, du conseil à l’édition de logiciels.

Le bilan de l’année 2018 avait déjà révélé toute la dynamique du secteur numérique en France. Il y a quelques mois, en effet, Syntec Numérique rapportait une croissance de 4,1%, « soutenue par les projets de transformation numérique, notamment les SMACS (Social, Mobilité, Analytique, Cloud et Sécurité, NDLR) », alors en progression de 15,4%. Pour la huitième année consécutive, le secteur logiciels et services avait crée de l’emploi, avec 28 000 créations nettes en 2017, pour un effectif total dans la branche numérique qui atteignait alors 474 000 salariés. En 2018, le marché global du numérique en France a ainsi pesé pour 56,3 milliards d’euros.

Pour 2019, la croissance attendue est de 4,2%. Une prévision supérieure à celle que le syndicat avait avancé fin 2018 (3,9%). Pour cette année, pas moins de 79% des entreprises du secteur, toutes tailles confondues, envisageraient ainsi une croissance de leur chiffre d’affaires !

Pour rappel, Syntec Numérique est le syndicat professionnel des entreprises de services du numérique, des éditeurs de logiciels et des sociétés de conseil en technologies. Il regroupe 1 000 PME, 850 start-up et TPE, 120 ETI et 30 grands groupes.

Progressions à tous les étages

Dans le détail, Syntec Numérique révèle que ces bons chiffres sont soutenus « par les projets de transformation numérique, notamment les SMACS, qui progressent de 14,5% en 2018 ». En 2019, selon les projections du syndicat, ils devraient connaître une hausse de 15,7%, pour atteindre près de 30% du marché logiciels et services. L’édition de logiciels est le secteur qui connaîtra la progression la plus importante (+5,8%), devant le conseil en technologies (+5,2%) et le conseil et services (+3,3%).

Sur cette dernière catégorie d’activité, où les secteurs « banque-assurance-finance », « services aux entreprises » et « utilities » dominent, c’est « le développement des nouvelles offres de services à forte valeur ajoutée -cybersécurité, intelligence artificielle, systèmes cognitifs…- qui alimente le marché », précise le syndicat. Qui y rapporte en outre un bond des offres cloud, avec une croissance attendue de 25% pour cette année !

Concernant l’édition de logiciels, la bonne santé provient, selon Syntec, du développement du modèle SaaS « proposé par 78% des éditeurs » fin 2018. Celui-ci devrait atteindre 3,4 milliards d’euros fin 2019 (25% du marché de l’édition). Ici, ce sont l’industrie, la banque, l’assurance, la finance et les « services aux professionnels » qui sont les secteurs les plus dynamiques.

25,2 milliards de connexions IoT dans le monde en 2025

Dernier point, sur le conseil en technologies, où les moteurs de croissance sont « l’accélération des prestations dans le domaine de l’ingénierie de process, l’accompagnement de la transformation des business model des clients industriels vers la vente de solutions, le développement de prestations dans le domaine des objets connectés (développement, sécurisation, gestion des objets, gestion des données …) ».

Pas moins de 95% des sociétés de conseil en technologies prévoient une augmentation de leur chiffre d’affaires en 2019, rapporte Syntec Numérique, sur un segment où l’automobile, l’aéronautique et l’énergie sont les principaux secteurs clients.

Les technologies numériques semblent se développer au rythme des usages : cellulaires et non-cellulaires comprises, le nombre total de connexions IoT atteindra 25,2 milliards en 2025 dans le monde, selon une étude de GSMA Intelligence (2018), contre 6,3 milliards enregistrées en 2016.

French IoT – Illustration Pixabay.com

Partager